Forêt feuillus de 97,34 ha dans le Tarn

  • 490 000€
Burlats

Vue d'ensemble

  • 152
  • Mandat
  • Hêtre
  • Essences principales
  • Ouest
  • Exposition principale

Détails

  • Prix: 490 000€
  • Surface : 97,76 hectares
  • Pluviométrie: 1103 mm en 2023
  • Exposition principale: Ouest
  • Essences principales: Hêtre
  • Mandat: 152
  • Age des peuplements: Divers
  • Jeune plantation: Oui
  • Reboisement: Non
  • Adresse Burlats
  • Code postal 81100

Description

Région

La commune de Burlats, Tarn 81 est incluse dans la Sylvoécorégion dite « Haut-Languedoc et Lévezou », dans la région forestière « Monts de Lacaune, Somail, Espinous », située dans le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc. 

L’accès au massif forestier est facile, étant situé le long d’une départementale (D622 et D58 au nord) et à 15km des axes routiers N112 et N126, le situant à moins de 15 km de l’aéroport Castres-Mazamet et à 80km de Toulouse. A l’intérieur du massif, un réseau de pistes partiellement empierrée permet une navigation aisée. 

Descriptif technique

Ce massif d’un seul tenant est dans une région où le climat est plutôt Montagnard océanique humide aux hivers rudes avec quelques influences méditerranéennes, sous la forme d’averses automnales et d’une relative sécheresse estivale. Ce qui peut provoquer des stress hydriques concernant le chêne ou le hêtre. La température moyenne est-elle de l’ordre de 13,1 °C, les gelées y sont très rares et les étés sont assez chauds voir au-dessus de la moyenne.  

Concernant l’altitude et le relief, la forêt à une altitude moyenne de 500 mètres, mais relativement marquée par les différences de topographie en son sein : la propriété se compose de deux coteaux, principalement orienté ouest.  

Répartition par type d'essence

La forêt bénéficie d’un Plan Simple de Gestion, document qui vise à donner l’historique et les orientations de celui-ci qui démontre que la gestion forestière est suivie ses dernières années. Nous allons maintenant nous concentrer sur les types de peuplements qui composent cette forêt à vendre. Nous en distinguons 4 principaux en plus d’une zone assez importante (22,79 ha) inexploitable ou non valorisable et d’une zone à Reboiser de 8,99 ha, et d’une plantation de Cèdre sur 2,34 ha.   

  • Taillis de Chêne avec réserve d’une surface de 27,57 ha. Nous retrouvons ce peuplement essentiellement dans trois zones ; situées au nord-est, au sud et à l’ouest du massif. Il est principalement constitué grâce à une régénération asexuée ; les cépées sont essentiellement composées de Châtaignier, Noisetier, Chêne et Hêtre. On retrouve de manière éparse des tiges de franc-pied de Hêtres et de Chênes. Certaines zones ont bénéficié d’une coupe de balivage qui ont permis de mettre en valeur et de favoriser le développement des plus belles tiges. Aujourd’hui, l’essentiel du volume est de qualité « Trituration/Chauffage ».  
  • Futaie Feuillue de 29,57 ha au centre et au nord-est de la propriété, c’est une futaie d’essences diverses à dominance de Hêtres (45 %) et de Châtaigniers (33 %) en mélange avec des Chênes, des Sapins et des Frênes. Localement un taillis à base de Noisetiers et Châtaignier se développe en sous-étage. Le peuplement est régularisé dans les bois moyens et gros bois. 
  • Futaie régulière résineuse sur 2,57 ha, âgés d’une soixantaine d’années, les Sapins pectinés forment l’essentiel de ce peuplement, et ont un diamètre moyen de 35 cm (entre 20 à 60 cm) pour une hauteur moyenne comprise en 18 et 25 m. 
  • Futaie Mélangé Sapin et taillis sur 5,93 ha s’agit d’un peuplement d’une soixantaine d’année dans lequel on retrouve du Sapin pectiné en mélange avec un taillis de Châtaigniers et de feuillus divers. 

Dans l’ensemble, les tiges de Sapin présentent un diamètre moyen de l’ordre de 30 à 35 cm à 1m30 avec des variations entre 15 et 60 cm et des hauteurs de grume allant de 12 à 18m.Leur qualité est standard. Entre les Sapins s’est développé un taillis vigoureux à base de Chêne et de Châtaignier. Les tiges dont le diamètre varient entre 10 et 25 cm pour une hauteur de 6 m à 12 m sont de qualité « Trituration/Chauffage » et concurrence localement les houppiers des Sapins. Le couvert est continu. 

Avis consultant

Ce massif forestier est implanté dans un secteur à forte densité forestière et où la filière bois est dynamique, D’ailleurs, un important projet de transformation du bois à proximité. La structure industrielle locale offre une diversité d’opportunités de valorisation pour les différents types de bois du massif. Cet environnement industriel et commercial dynamique de la région offre des opportunités diversifiées pour la valorisation des produits forestiers du massif. Cet écosystème favorable contribue non seulement au développement économique local, mais aussi à la pérennité des ressources forestières de la région. 

Actuellement, cette forêt bénéficie d’une gestion sylvicole dans le cadre d’un Plan Simple de Gestion. Ce bien présente un bel investissement pour l’avenir.  En plus d’une belle parcelle à reboiser, les peuplements installés permettront que cette forêt se transmettra de génération en génération afin de contempler le travail réalisé pendant plusieurs décennies, c’est un engagement à long terme et actif transmissible ; ce qui en fait une forêt à forte valeur patrimoniale

Valeur patrimoine

Comme ce massif présente une multitude de peuplements aux âges différents, accessible grâce à un bon réseau de déserte, cela traduit un investissement très intéressant permettant de prévoir des récoltes à court, moyen et long terme avec un lissage dans le temps des recettes de coupes de bois. Des travaux sylvicoles seront à entreprendre et à maintenir sur plus de 10 hectares de la surface. Sur la partie jeunes reboisements, le suivi a été très rigoureux et les travaux seront à effectuer, mais cela apporte une forêt à forte valeur croissance.  

À mon avis, la zone à reboiser devra suivre le un modèle de diversification d’essence et le choix de celle-ci devras être réfléchis afin de prévenir l’avenir. Encore une fois la résilience de la forêt est de mise. Le fait que la filière forêt-bois du secteur est très dynamique et diversifier permet le mélange d’essence.   

Les peuplements feuillus pourront être orienté vers une irrégularisation visant à obtenir une diversité d’âge des arbres et de diamètre. Conserver le mélange d’essence me paraît important, cela permettra de s’adapter au changement climatique.  

Vidéo

Annonces similaires

Compare listings

Comparer
Groupe TerrAgree
  • Groupe TerrAgree